© Trial Team Jura

Sections contrôlées

Définition du trial

Parcours

Le parcours doit être constitué de « tout terrain » (petites routes, chemins de campagne ou sousbois).

Les passages sur des routes principales ne sont autorisés qu’exceptionnellement et doivent être

strictement limités.

Le trial est une épreuve -tout terrain- pour laquelle l’endurance, l’adresse et la régularité des

conducteurs constituent la base des résultats.

Des sections non-stop, c’est-à-dire certains tronçons prévoyant des pénalisations pour l’habileté

avec laquelle les conducteurs les franchissent, sont comprises le long du parcours. De plus, un

temps est imparti pour couvrir le parcours en entier.

Chaque section contrôlée doit être clairement signalée (numérotée), avec le début et la fin de chaque section. Un motocycliste est considéré comme étant à l’intérieur d’une section dès que l’axe de la roue avant a dépassé la ligne « début de section » et cela jusqu’au moment ou l’axe de la roue avant aura franchi la ligne « fin de section ».

Ces sections contrôlées doivent être délimitées autant que possible par des obstacles naturels, mais des délimitations artificielles peuvent servir à définir les limites latérales des sections contrôlées.

La largeur minimale peut être réduite par endroits en disposant des « portes » offrant une ouverture minimale de 1,20 m. Ce passage est marqué soit par deux flèches tournées vers l’intérieur, soit par une flèche et un obstacle naturel. De plus la largeur disponible entre deux « portes » successives peut être limitée au moyen d’un ruban (balise), pour autant qu’il soit placé à 30 cm du sol et en dehors de l’alignement de flèches.

Les pénalités

Pénalités dans les sections

 

Le motocycle est considéré comme étant à l'intérieur d'une section, dès que l'axe de la roue avant passe la porte "début de section" et jusqu'au moment où celui-ci passe la porte "fin de section".

  1. Une faute: 1 Point

  2. Deux fautes: 2 Points

  3. Plus de deux fautes: 3 Points

  4. Echec: 5 Points

  5. Refuser d'accomplir la section: 5 Points

  6. Recevoir toute aide extérieure, exceptée verbale: 5 Points

  7. Modifier la section sans l'autorisation de l’arbitre trial: 5 Points

  8. Refuser de quitter la section après un échec et après avoir été invité à le faire par l’arbitre trial: 5 Points supplément

  9. Contester la décision de l’arbitre trial concernant la pénalité: 5 Points supplément

  10. Sauter la section, ne pas respecter l’ordre numérique: 20 Points

  11. Oublier d’accomplir la section, ne pas faire poinçonner la carte: 20 Points

Il ne sera attribué que la pénalité la plus élevée dans la section, les pénalités supplémentaires peuvent toutefois s’y ajouter.

Seuls les concurrents figurant sur la liste de départ et les arbitres trial sont autorisés à pénétrer dans la section durant la manifestation. L’arbitre trial peut toutefois, pour des raisons de sécurité, en permettre l’accès à une tierce personne.

Demander à l'arbitre trial des explications concernant une pénalité n'est pas encore une contestation. Ne pas accepter la pénalité après une explication est une contestation qui ne peut être arbitrée que par le directeur de concours et non par un marchandage dans les sections.

 

Qu'est-ce qu'une faute

Sera considéré comme une faute:

Chaque fois que le concurrent ou le motocycle (à l'exception des pneus, des repose-pied et de la protection du carter moteur) touche le sol ou un obstacle.

Le simple effleurement d’un obstacle ne sera toutefois pas pénalisé.

 

Qu'est-ce qu'un échec

Sera considéré comme un échec:

  1. Quand le motocycle recule.

  2. Quand le motocycle touche le sol ou un obstacle au-delà d'une délimitation.

  3. Quand le motocycle repasse sur ses propres traces après avoir effectué une boucle.

  4. Quand le motocycle ou le concurrent casse, déchire, enlève ou renverse une délimitation ou une porte de toute catégorie.

  5. Quand le concurrent descend du motocycle (n'enfourche plus le motocycle et touche le sol ou un obstacle).

  6. Quand le motocycle avec une ou les deux roues manque une porte ou une délimitation.

  7. Quand le concurrent chute (le guidon du motocycle touche le sol).

  8. Le moteur du motocycle s’arrête pendant que le coureur prend appui ou qu'une partie du motocycle, à l’exception des pneus, touche le sol, sans progression.

  9. Le coureur n’a pas les 2 mains sur le guidon au moment où il met pied à terre, et qu’il cesse la progression de la machine.

  10. Quand le pilote dépasse le temps limite de 1 minute 30 secondes dans la traversée de la section avec la moto. Le temps déterminant est celui de la traversée de la porte avec l’axe avant « Début de la section » jusqu’à la traversée de la porte avec l’axe avant « Fin de la section ».

Ne sera pas considéré comme un échec mais comme une faute, quand c’est le concurrent qui touche le sol ou un obstacle au-delà d’une délimitation.

Le concurrent peut passer dans une porte d’une autre catégorie à condition qu’il passe toutes celles qui correspondent à la sienne.

Classement et résultats

Le classement s’effectue par rapport au nombre de points perdus, le gagnant étant le pilote qui perd le plus petit nombre de points.

En cas d’égalité, l’avantage est donné au pilote ayant obtenu le plus grand nombre de « 0 points » (sections sans fautes). S’il subsiste toutefois une égalité, il faut tenir compte successivement du plus grand nombre de »1 point » puis de « 2 points », puis de « 3 points », ensuite du meilleure tour effectué en partant du dernier tour, et finalement du temps de course.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now